Le site de l’aéroport de Saint-Louis remis à la société tchèque en charge des travaux de reconstruction

Le site de l’aéroport de Saint-Louis remis à la société tchèque en charge des travaux de reconstruction

La cérémonie a eu lieu en présence notamment de l’ambassadeur de la République tchèque à Dakar, Miloslav Machalek, et du directeur général des Aéroports du Sénégal (ADS), Pape Maël Diop.
Saint-Louis, 24 juil (APS) - Le secrétaire général du ministère du Tourisme et des Transports aériens, Mathiaco Bessane, a signé vendredi le procès-verbal de remise du site de l’aéroport international de Saint-Louis à la société tchèque de construction Transcom Electronic Systems, en charge de la reconstruction de cette infrastructure.
 
La cérémonie a eu lieu en présence notamment de l’ambassadeur de la République tchèque à Dakar, Miloslav Machalek, et du directeur général des Aéroports du Sénégal (ADS), Pape Maël Diop.
 
M. Bessane précise que l’aéroport de Saint-Louis sera entièrement reconstruit. Les travaux prévus vont porter sur l’aérogare, la tour de contrôle, les bâtiments de sécurité incendie, les hangars, ainsi que sur la piste. Celle-ci sera selon lui "élargie et allongée", sa superficie passant de 1.900 mètres à 2.500 mètres. La durée des travaux, lancés le 21 décembre 2018, est estimée à 18 mois.

Mathiaco Bessane souligne que cette reconstruction s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation des aéroports (PRA) du Sénégal, avec l’objectif de les "mettre tous aux normes".

Le but recherché est de booster l’économie de toutes les régions, avec des "infrastructures modernes, permettant aussi une gestion du trafic et du fret aérien", avec à la clé la création d’un certain nombre d’emplois en faveur des populations riveraines.
 
Grâce à cette reconstruction, l’aéroport international de Saint-Louis sera un "hub de transport aérien" et permettra aux gros porteurs d’arriver dans la "vieille ville". 
 
De fait, tout le fret provenant de la zone sera redirigé vers cette nouvelle plateforme aéroportuaire qui doit voir le jour, ce qui fait que "les gens n’auront plus besoin d’aller jusqu’à Dakar pour transférer le fret aérien vers les destinations européennes ou américaines", a souligne M. Bessane.
 
Il a rappelé que dans le cadre du PRA, il est prévu la reconstruction des aéroports de Ourossogui-Matam, de Ziguinchor, de Tambacounda et de Kédougou.
 
Il s’agira de les mettre aux normes de manière à "contribuer au désenclavement" des régions pour ainsi "permettre une meilleure exploitation de leurs potentialités économiques, minières et agricoles".
 
M. Bessane a rappelé qu’un contrat commercial de conception et de construction des cinq aéroports a été déjà signé entre le ministère du Tourisme et des Transports aériens et la société tchèque Transcon Electronic Systems, en novembre 2017, pour un montant global de 98, 985 milliards de francs CFA. 
 
Le représentant des travailleurs de l’aéroport de Saint-Louis, ainsi que des populations riveraines, impactées par les travaux de l’aéroport, se sont félicités de la prise en compte de leurs préoccupations, par les autorités du ministère du Tourisme et des Transports aériens.

BD/ASG/BK

Zdroj informací:

APS - Agence de Presse Sénégalaise